La série S

La série S

Par Olivier Tison, publié le vendredi 18 décembre 2015 16:47 - Mis à jour le jeudi 6 octobre 2016 17:07
Le bac S s'adresse aux élèves particulièrement intéressés par les matières scientifiques, des mathématiques à la physique-chimie, en passant par les sciences de la vie et de la Terre, les sciences de l'ingénieur ou l'écologie et l'agronomie.

Bac_S

Pour qui ?

 Pour ceux qui envisagent en priorité des poursuites d'études supérieures scientifiques.

Au programme

En 1re

L'emploi du temps comprend des enseignements communs à toutes les séries générales (français, histoire-géographie, enseignement moral et civique, EPS et langues vivantes). Leur objectif : partager une culture générale fondamentale et faciliter les éventuels changements de série.

S'y ajoutent des enseignements spécifiques, parmi lesquels :

  • mathématiques, pour acquérir les notions et les concepts fondamentaux au travers d'activités de recherche et de résolution de problèmes ;
  • physique-chimie, pour mettre l'accent sur la démarche expérimentale ;
  • sciences de la vie et de la Terre ou des sciences de l'ingénieur ou de l'écologie, agronomie et territoires (enseignement dispensé dans les lycées agricoles).

En terminale

Des enseignements communs demeurent (LV1 et LV2, EPS, enseignement moral et civique) à côté des enseignements spécifiques pour tous les élèves de la série S, qui ont un poids plus important qu'en 1re :

  • mathématiques (coef. 7 ou 9) ;
  • physique-chimie (coef. 6 ou 8) ;
  • sciences de la vie et de la Terre (coef. 6 ou 8) ou sciences de l'ingénieur (coef. 6 ou 8) ou écologie, agronomie et territoires (coef. 7 ou 9).

De plus s'ajoute un enseignement de spécialité au choix qui permet d'acquérir des profils différents dans la perspective d'une poursuite d'études :

  • mathématiques ;
  • physique-chimie ;
  • sciences de la vie et de la Terre ;
  • informatique et sciences du numérique (ISN)
  • écologie, agronomie et territoires (étude des systèmes vivants complexes en liaison avec les activités humaines et prenant en compte le développement durable).

À noter : pour les élèves ayant choisi les sciences de l'ingénieur (SI) comme enseignement spécifique, l'enseignement de spécialité est facultatif. Ceux qui décident d'en prendre un ont le choix entre les spécialités ISN, maths et physique-chimie. Ceux qui ne prennent pas de spécialité augmentent de 2 points de coefficient la note des sciences de l'ingénieur sans suivre d'enseignement supplémentaire.

Sans oublier, en 1re et en terminale

  • Pour tous les élèves, 2 h hebdomadaires d'accompagnement personnalisé (soutien et approfondissement scolaires ; aide à l'orientation) ;
  • Deux enseignements facultatifs (au maximum) au choix dont seuls les points supérieurs à 10/20 seront pris en compte à l'examen du bac.

Poursuites d'études

Le bac S est naturellement adapté à la poursuite d’études en sciences ou en santé, tout en ouvrant à bien d’autres domaines.

De nombreux bacheliers S rejoignent l’université, notamment en santé, en sciences (maths, informatique, mécanique…), en économie- gestion ou en sport. Prévoir des études
longues : 5 ans pour le master, jusqu’à 11 ans pour devenir médecin.

Autre voie : les classes prépa scientifiques qui conduisent aux concours d’entrée des écoles d’ingénieurs, vétérinaires, militaires ou des ENS (écoles normales supérieures).
Les prépas économiques et littéraires sont également adaptées.

Opter pour un BTS ou un DUT, en 2 ans après le bac, permet d’exercer rapidement un métier ou de continuer ses études.

Enfin, il est possible d’intégrer une école directement après le bac, pour 3 à 5 ans d’études : écoles d’ingénieurs, de commerce, du paramédical, d’ architecture… Sélection
sur concours ou dossier.

Perspectives professionnelles

En tant que filière scientifique, la série S prépare tout particulièrement aux métiers d'ingénieur et de technicien supérieur dans de nombreux secteurs industriels ( aéronautique, mécanique, industrie chimique, bâtiment et travaux publics, énergie, environnement, électronique...), ainsi qu'aux professions médicales.

À ne pas négliger non plus les domaines de l’ architecture et de l'urbanisme, de l' audiovisuel, du sport, les carrières militaires et l 'enseignement.

 

onisep